Category Archives: 2017

Aël – Nonchalance

Aël et moi, c’est une histoire d’amour qui remonte assez loin pour en arriver au stade où elle sait exactement ce que j’attends d’elle.  La première fois qu’elle est passée devant mon objectif, c’était pour mon projet You Are Beautiful (RIP in peace, petit ange), et il ne s’est pas passé une année où on ne l’a vue sur ma page depuis : crapahutant en body sur le toit d’un garage, tapie dans un petit tunnel sous un parapluie en feu ou encore les épaules recouvertes de bougie fondue et les bras pleins de peinture à portail par température glaciaire, on peut dire d’Aël qu’elle est mon fidèle lieutenant, toujours prête à sauter dans mes pires idées projets les plus expérimentaux avec un enthousiasme qui ne faiblit jamais.

La vie trouve toujours un chemin, à ce qu’il parait. Ce que je sais, c’est qu’elle est aussi très douée pour séparer les gens qui ont trouvé leur équilibre ensemble. Maintenant que je vis à Toulouse et qu’elle vit à Annecy, c’est beaucoup plus compliqué de se retrouver pour bosser sur des idées stupides. Alors du coup quand je suis allée la voir, on avait prévu un shooting bien défini (qui n’est pas celui-là, wow, quel art du teasing), mais nous ne sommes pas créatures à nous satisfaire d’une petite séance photo. On a donc rempilé pour quelque chose de plus improvisé, avec une séance en compagnie de la longboard d’Aël.

On est loin d’un visuel spectaculaire comme on a pu en fournir par le passé, mais c’est agréable de revenir à des choses plus simples, parfois. C’était la première fois que je voyais Aël depuis mon changement de matériel, et j’étais soufflée par la qualité de la profondeur de champ. On a tenté quelques photos avec des guirlandes lumineuses mais ça ne donnait rien, et un peu avant de partir, on a tenté des photos sous le ciel de fin de journée, quelque chose qui était littéralement impensable avec mon vieux mais fidèle D3000. Je suis particulièrement satisfaite de la photo ci-dessous !

Pastel Lights – Lilly

C‘est notre second shooting avec Lilly, et notre première « vraie » séance : lorsque j’ai reçu mon tout nouvel appareil, je voulais le tester en conditions réelles et elle s’est prêtée au jeu. Malheureusement quand on monte en grade et qu’on oublie de vous envoyer le manuel d’utilisation de l’appareil, tous les réglages sont à reprendre du début, et j’ai fini par ne prendre que quelques photos correctes entre moult photos surexposées et sous-exposées. Maintenant que je sais désactiver le bracketing sur mon Nikon, je voulais me rattraper, et je suis contente du résultat!

C‘est très rare, mais je n’ai rien touché au niveau des couleurs, à l’exception des contrastes. Je trouve que les couleurs fonctionnent si bien ensemble que je ne voulais pas les altérer. On a passé une petite heure à faire tout ça, sous le regard peu amène d’un vieil homme qui nous a cependant suivi de banc en banc jusqu’à la fin de notre séance…

Le truc qui fait plaisir avec Lilly, c’est qu’elle pose sans même qu’on ait besoin de la diriger, tout paraît facile et elle offre toujours des portraits intenses. Elle a une beauté très particulière, je pourrais enchaîner une dizaine de séances sans en avoir assez. Je vous réserve de jolies choses entre nous pour la suite ! Cependant, pour cette séance, on a prévu quelque chose de simple, parce que je suis tombée amoureuse d’un de ses posts instagram où elle arborait cette veste rose. J’aime faire des séances mode de temps à autre, ça permet de montrer que je suis polyvalente, du moins que je m’y emploie.

Merci d’avoir jeté un œil à cet article, si tu as encore un peu de temps à m’accorder, ce serait adorable de m’indiquer la photo que tu as préféré, ça me sera fort utile pour composer mon book 2017 !

Pour en voir plus de Lilly.

- Vote pour ta photo favorite ! -

View Results

Loading ... Loading ...